Depuis 2008, le CPIE Chaîne des Terrils a été missionné par la commune de Loos-en-Gohelle pour réaliser un suivi de la population des hirondelles à l’échelle du territoire communal. Ces oiseaux migrateurs arrivent au printemps et repartent à la fin de l’été.

2 espèces ont été identifiées sur notre territoire : l’Hirondelle rustique (Hirunda rustica) et l’Hirondelle des fenêtres (Delichon urbica).

Récolte des données

  • Repérage des nids
    Nid d'hirondelle à Loos-en-GohelleL’ensemble de la commune est prospectée à pied, à vélo ou en voiture de manière à détecter la présence des nids des 2 espèces.
    Les habitants de la commune sont également invités à participer à cet inventaire, en informant le CPIE de leur observation d’hirondelles ou de la présence de nids sur leur propriété.
    On attend 5 à 6 semaines après l’arrivée des adultes pour commencer à effectuer le suivi car la ponte a eu lieu. Les passages ont donc lieu principalement en juin et juillet.
  • Méthodologie d’inventaire des nids
    Baguage des hirondelles à Loos-en-GohellePour les Hirondelles rustiques, avec l’accord des propriétaires, les nids sont visités. Un miroir est placé au dessus du nid de manière à comptabiliser les œufs ou les jeunes. Lorsque les jeunes ont atteint l’âge de 10 jours et si les conditions le permettent, ils sont bagués.
    Pour les Hirondelles de fenêtre qui construisent un nid très haut et presque complètement fermé, il est impossible de réaliser la même méthode que pour l’hirondelle rustique. Un simple contrôle visuel est alors effectué de manière à voir si le nid est occupé ou non.

Résultats du suivi

Hirondelle rustique aussi appelé hirondelle de cheminée

  • 2008 : 27 nids occupés
  • 2009 : 11 nids occupés
  • 2010 : 14 nids occupés
  • 2011 : 9 nids occupés
  • 2012 : 12 nids occupés

On constate une chute de 48 % des nids occupés de 2008 à 2010. En 2010, 61 jeunes ont été comptées, 22 ont été bagués. Une mortalité des jeunes a été constatée dans 4 nids alors que certains étaient prêts à l’envol.

Hirondelle de fenêtre

  • 2008 : 17 nids occupés
  • 2009 : 7 nids occupés
  • 2010 : 3 nids occupés
  • 2011 : 4 nids occupés
  • 2012 : 2 nids occupés

On constate une chute de 82 % des nids occupés de 2008 à 2010

Conclusion

Le déclin des populations nicheuses d’hirondelles des 2 espèces observées sur la commune de Loos-en-Gohelle est alarmant. Le Museum National d’Histoire Naturelle de Paris fait état au niveau national d’un déclin des populations d’hirondelles rustique de 41% depuis 1989. Cependant, depuis 2001, une stabilité des effectifs (+1%) est notée.

Parmi les causes possibles :

  • La disparition des pâturages, riches en biodiversité,  qui constitue le garde-manger des hirondelles.
  • L’utilisation des produits phytosanitaires dont principalement les insecticides (utilisés en agriculture mais aussi dans les jardins) qui amène la raréfaction de la nourriture et l’empoisonnement par les insectes contaminés.

En savoir plus sur les hirondelles